Le marathon de Londres

VIRGIN LONDON MARATHON

Le prochain Marathon de Londres aura lieu dimanche 25 avril 2010.

Il se tient chaque année à Londres depuis 1981, habituellement en avril, et comme dans tous les marathons, la distance à parcourir est de 42,195 km.

Il fait partie du World Marathon Majors, compétition regroupant cinq marathons majeurs (New York, Chicago, Boston, Berlin et Londres).

world marathon majors

La course est actuellement sponsorisée par Virgin Group, d’où son nom « Virgin London Marathon ».

HISTOIRE

Ses co-fondateurs sont John DISLEY et Chris BRASHER, un ancien champion olympique en athlétisme mais aussi célèbre journaliste sportif. Une inspiration venue de New York…

Tout commença dans un pub, en 1978, un soir où les membres du club de course se retrouvèrent devant une pinte comme d’habitude, mais ils avaient entendu parler d’un marathon à New York !!! Soit disant un marathon à l’atmosphère bourdonnante où les spectateurs ne vous laissent jamais abandonner !!! Ils décidèrent donc de participer à cet évènement et furent stupéfaits de son ampleur (nombre de spectateurs, renommée mondiale, et franche camaraderie entre tous les coureurs…).

A son retour, Chris BRASHER écrivit un article intitulé « La course la plus humaine dans le monde » et se terminant par une question : « Est ce que Londres aurait suffisamment de Cœur et le sens de l’’Hospitalité pour accueillir un tel évènement… ?  »

En 1980, les 2 co-fondateurs rencontrèrent les autorités compétentes impliquées dans l’organisation d’un marathon, et réussirent à les convaincre !… Il restait à persuader la police que 42 km de route pourraient être fermés à la circulation sans immobiliser complètement la ville…

Quelques mois plus tard, le 29 Mars 1981, la première course avait lieu… avec plus de 20 000 inscrits et 7 747 participants sélectionnés ! Depuis, la course a grandit en taille et en popularité ; elle fait partie aujourd’hui des évènements majeurs du calendrier sportif, et est diffusée à la TV dans plus de 150 pays à travers le monde…

CARACTÉRISTIQUE INHABITUELLE

La caractéristique inhabituelle de ce marathon est la grande somme d’argent récoltée pour des associations caritatives.

Dès le départ, avant même la première édition, le statut de « bienfaisance » de ce marathon avait été établi avec, notamment, 6 objectifs :

– Unir les peuples

– Récolter des fonds pour des infrastructures sportives londoniennes

– Stimuler le tourisme londonien

– Montrer que le pays était capable d’organiser de grands évènements

– Apporter plaisir, bonheur et réussite à un monde « troublé »

– Venir en aide aux coureurs de pays « compliqué » tel la Colombie

Aujourd’hui, l’image emblématique de l’évènement, c’est celle de ces milliers de coureurs dans les rues de Londres, qui courent pour amasser des fonds pour de nombreuses associations. Selon les organisateurs de la course, c’est la manifestation qui récolte les fonds les plus importants de l’année dans le monde.

Welcome to the 2010 Virgin London Marathon

LA COURSE

Le tracé du marathon de Londres est considéré comme plat et rapide. La première partie du circuit se déroule sur la rive droite de la Tamise, dans les banlieues londoniennes. Les routes sont belles et larges et les spectateurs très nombreux, l’ambiance est magnifique, le monde, la musique, tout y est… Concernant le dénivelé du parcours, le départ n’est pas si évident avec une belle bosse dès le début suivi d’une descente, ensuite, le circuit est plutôt plat.

Tower Bridge

Tower Bridge

Le plus beau passage reste la traversée de « Tower Bridge » au 20ème km. Un monde fou, un lieu superbe, tout est réuni pour que les coureurs attaquent avec entrain la

2ème partie du marathon. A partir du 32ème km et jusqu’à l’arrivée, le circuit est féérique, les monuments se succèdent les uns aux autres, les spectateurs sont très nombreux et particulièrement chaleureux. L’arrivée avec la remontée du Mail reste inoubliable.

LE MUR

Le mur du marathon est un état physique rencontré par la plupart des marathoniens (excepté les coureurs de haut niveau pour lesquels la course dure moins de 2 h 30). Pour simplifier la description, on pourrait dire que tout va pour le mieux dans les trente premiers kilomètres, puis le coureur est brusquement frappé de fatigue musculaire, de fringale et parfois de malaise. Vous avez l’impression de ne plus pouvoir avancer, vous êtes victime de crampes, de douleurs articulaires. Vous semblez ne plus avoir suffisamment de force pour aller au bout… Votre organisme a fourni un effort hors du commun. Vous franchissez les limites posées par votre niveau de préparation. Ce mur apparaît approximativement au 35ème km.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :